Le texto qui a tout changé

Il était deux heures du matin quand je me réveillais avec son image dans mon esprit. Elle passait, comme les rayons du soleil au tréfonds des gouttelettes de mes pluies. Je ne la connaissais pas trop bien. J’avais tout simplement la capacité d’identifier sa voix, parce que je l’auditionnais fréquemment. Parfois, elle étiolait mes oreilles, mais ma mère, qui l’aimait, dégustait régulièrement ses chansons que moi je jugeais d’être trop spirituelles. Elle les écoutait tous les jours. Quelquefois, en allant à l’école, elle avait l’habitude de nous donner des casques pour les méditer tout au long du chemin. Rebelle dans l’âme, avant même de quitter la maison, je changeais toujours la radio, pour écouter mes émissions favorites, les journaux sportifs.

J’avais toujours envie de me rapprocher d’elle, mais la peur qui hantait mon esprit était plus forte que moi. Elle chantait souvent dans des programmes auxquels je participais. Mais jamais, jamais je n’avais le courage. Elle était si brillante, si précieuse, si honorée ! Dans mon imaginaire, nous n’étions pas sur la même planète. Sa démarche, sa valeur, ses qualités faisaient d’elle une extraterrestre. La dernière fois que je l’ai vue, je voulais bien l’aborder. Elle se défilait dans les ombres de la grande cloche de la beauté. Elle s’approchait du siège sur laquelle j’étais assis. Mes entrailles dansaient. Ma tête tournait au rythme de la terre. Malheureusement, elle embrassait la fille aux petites tresses qui s’asseyaient à ma face. Moi, elle m’ignorait. J’avais souvent honte de ces traitements. Mais le simple regard qu’il me filait me donnait le goût de vivre.

Le ciel voulait pleurer. Le sourire de la lune caressait mon âme, mes rêves et ma peur. Ce jour-là, je surfais sur la toile, quand j’ai vu l’image de mes rêves dans le téléphone. J’avais cette peur perpétuelle d’une réaction humiliante, comme c’était la routine pour la majorité des jeunes filles de son âge. Rapide, elle était acceptée de m’écrire. Alors j’ai pris mon journal intime, et gravé quelques pages de ses mots magiques, qui assassinaient les flammes de l’amour de mon cœur. Je me croyais déjà  dans le paradis.

J’ai reçu le message, je ne pouvais pas la croire. Aussi tôt, elle m’avouait une telle vérité. Je pensais que certaines choses n’étaient dans cette société qu’une illusion. Elle était l’idole de ma mère, et même de la majorité des adultes de mon quartier. Je ne voulais pas la croire, tout comme, j’imagine, son père, sa mère, ses frères et sœurs, ses amis. En aucun cas, je ne pouvais pas croire que cette déesse n’avait pas un petit ami.

Micky-Love Myrtho Mocombe

Un commentaire sur “Le texto qui a tout changé

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :