3 secrets des petrochallengers que l’Opposition ne sait pas

Je vais dévoiler les petits secrets du peuple, maîtrisés petrochallengers, que le secteur dit démocratique et populaire ne savait pas.

Le 17 octobre dernier, les Petrochallengers étaient des centaines de milliers voire un million à investir les rues de toutes les grandes villes du pays.

Le 18 novembre, ledit secteur, qui s’autoproclamait maître de la danse, se vantait d’un exploit unique dans toute l’histoire des mouvements populaires en Haïti…

La journée de manifestation du 5 décembre dernier lancée par le secteur dit démocratique et populaire fut complètement ratée. À peine quelques centaines d’individus y ont pris part.

Les dirigeants dudit secteur ont ignoré que :

Le peuple ne suit plus les corrompus

Les chefs dudit secteur font partie de cette classe faussement démocratique qui participe à l’anéantissement du peuple au cours de ces 25 dernières années. Corrompu, le peuple ne fait plus confiance à ces individus, qu’il considère comme des sbires du système.

Le peuple ne suit plus les menteurs

Cette année, le mensonge est devenu l’un des principaux outils des différents acteurs politiques du pays. Parmi eux, le président de la République Jovenel Moïse est le plus réputé. Mais l’opposition n’en est pas moins. Faux tweets, faux bilans, fausses stats, infox.

Le peuple ne suit plus ses adversaires

Comme le montre Michel-Rolph Trouillot, l’État haïtien, et plus largement, le champ politique, est un « contre la nation », contre le peuple. Ce qui fait théorique de ce système l’un des principaux adversaires du peuple haïtien. Et même dans la réalité, le traitement que l’État procure au peuple est manifeste d’une relation d’inimitié. Ainsi, les politiciens sont des adversaires du peuple, et on ne suit pas ses adversaires.

L’échec du 5 décembre montre clairement que seuls les petrochallengers sont capables de mobilisation. Il y a un petit secret que l’opposition ne savait pas encore…

MocoM

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :