Tu m’aimes ou tu aimes mon corps ?

Aujourd’hui, plusieurs jeunes confondent l’amour à l’attirance sexuelle. En effet, beaucoup de relations se construisent sur la beauté physique du partenaire, sa corpulence, ou plus largement, son corps.

En Haïti, les jeunes hommes choisissent bien souvent en fonction de la forme du visage, ou du moins, des fesses (bombées ou minces), les jeunes filles quant à eux optent pour les pectos. Fort souvent, ces relations n’ont pour but que l’exploitation sexuelle de l’autre.

Si vous prenez du temps pour visiter les plages, les places publiques, les bars ou les autres lieux de rencontre, vous verrez sans doute ce défilement de corps bien « taillés », façonnés, disons, ces corps « prezantab ». On dirait que les amants dragueurs/dragueuses adorent sortir avec des partenaires canons.

N’avez-vous jamais pensé à la beauté extérieure de votre partenaire bien avant de sortir avec lui/elle ?

On pense souvent à sa laideur, à son corps, en priant tous les saints pour qu’il/elle fasse mieux. Ou du moins, on pense fièrement aux commentaires des autres, vous serez divinement accompagné !

Avez-vous l’habitude d’aller dans les « program DJ » ou de passer près des clubs de nuit ? Assurément, la majorité d’entre vous va répondre « oui » en commentaire. Suivant mes observations, généralement les jeunes filles qui accompagnent les garçons sont très « belles » ou/et ont des fesses bombées. Coïncidence ou logique de choix ?

Souvent de fois, nous aimons bien la personne. Mais, quand nous pensons à son apparence physique, ce que vont dire les autres… Ça donne l’envie de rire et de vomir à la fois. Ça ne t’est jamais arrivé ?

Quelle est la place de la beauté physique dans vos choix ? Avez-vous aussi ce faible pour les fesses/pectos ? Merci de laisser un commentaire.

MocoM

12 commentaires sur “Tu m’aimes ou tu aimes mon corps ?

Ajouter un commentaire

  1. D’emblée, on est frappé par ce qui saute aux yeux. Sur la route (au fil du temps), on connaitra mieux la personne. D’autres arrivent à parler de beauté intérieure, ce qui porte à discussion. Qui n’aime pas le beau? Mais parfois c’est bien dommage de constater plus loin ” sur la route” que si et seulement si sa beauté égalait son caractère. Helas. Parfois, on va tenter le coup d’un soir (l’amour du corps) et on y reste accroché (amour de l’âme). Le corsp est nécessaire dans l’amour, c’est comme la porte d’entrée, on peut toutefoisbse tromper.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci. Votre commentaire ouvre la voie à d’autres réflexions, peut-être à d’autres billets. Effectivement, le corps c’est la porte d’entrée. On aimerait tous/toutes avoir une âme-sœur à la corpulence magnifique.

    Mais on peut jusque là se demander est-ce qu’il n’y pas un lien entre le corps (ou attirance physique) comme fondement des relations et leur courte durée de vie ? Y a t’il beaucoup de chance pour qu’une relation bâtie sur l’attirance physique/sexuelle perdure ?

    Aimé par 1 personne

  3. Je pense que l’amour prend une autre forme avec le temps. Elle n’est plus ce sentiment interpersonnel (entre les deux conjoints), elle est plus plutôt l’affaire de vos proches, du public, des assistances.

    -Tu m’avais vu avec elle?
    -yes, elle est sexy.
    – c’est une tempête bro, une allumeuse.
    Voilà,
    On aime une personne aujourd’hui pour sa bouche, ses cheveux, ses denture son sourire, parce qu’elle est blonde, parce qu’elle n’est pas blonde, parce qu’elle, parce qu’elle …
    On sort avec une fille pour le plaisir de vos amis, et aussi pour attirer les autres filles. ( si elle est attirante corporellement, c’est le marché de la concurrence qui s’ouvre devant toi).

    Aimé par 1 personne

    1. Wow. C’est nouveau, du moins, je ne savais pas encore cette dimension, ce « nouveau désordre amoureux » pour citer Alain Finkielkraut. Si je comprends bien, l’amour on entame une relation non pas pour l’individu mais plutôt pour les autres. Toutefois, on l’aime pour son corps…

      Dois-je penser, dans ce cas, pour l’individu l’important c’est la valeur du/de la partenaire sur le marché (de l’attirance) ? Le/la partenaire est-il/elle devenu/e un objet d’échange ?

      Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ta peine Lucie, d’ailleurs c’est pour toutes ces personnes/victimes que j’écris ce billet. Nous sommes non à être victime « de la nature ». L’important maintenant c’est d’essayer de remonter la pente, de ne se laisser pas prendre dans le filet de ces prédateurs. Il est important de bien balancer, de bien réfléchir, de fixer ses priorités avant de choisir un partenaire.

      J'aime

  4. C’est fou comme on peut être en train de vivre quelque chose sans même s’en rendre compte! Je suis une victime et j’ai fait des victimes. On peut même avoir quelqu’un dans sa vie et chercher une autre pour « la galerie ».

    Aimé par 1 personne

    1. Parfois on peut choisir une personne moins canon comme « préférée », non pas forcément par amour, c’est surtout pour éviter les ennuis des dragueurs. Du coup, on est obligé d’avoir une autre pour « la galerie », car la préférée à un « manque ». Chose très courante dans mon entourage…

      J'aime

  5. Ah oui et je suis une victime en ce sens. On s’est servi de moi pour « la galerie », pour faire voir aux autres, pour sortir. Et c’est après un temps fou que je me rends compte que certains gestes voulaient dire quelque chose du genre: » regardez, cette fille est jolie et elle est à moi ».

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis désolé. Je souhaite que tu as beaucoup appris de cette relation, et surtout, que tu as grandi.

      Tu n’as jamais fait de même ? Du genre, se servir d’un autre pour « la galerie » ? Pectos, beau de figure, ne font-ils pas partie de tes critères de choix ? J’espère bien une réponse négative.

      Aimé par 1 personne

  6. J’aimerais pouvoir dire que tes mots sont faux mais non, peut etre que c’est pas tout a fait générale ou tout simplement que le peu qui ne montre pas ce sentiment d’amour corporel ont vraiment le don pour le cacher ceci dit parfois je me sens victime de cette situation mais je me demande est ce que c’est pas seulement dans ma tête??? Mais bon vue que c’est la grande mode, il est fort difficile que ça soit seulement dans ma tête, par contre j’ai horreur des pectos moi🥺🥺 ça fait peur!!!

    Aimé par 1 personne

    1. [tu me fais rire tristement]

      « Horreur » découlée de tes expériences professionnelles, ou ?
      Je pense que nous sommes presque tous victimes de cette manière de choisir ou de tomber. Mais comment remonter cette pente ? C’est tellement difficile, voire impossible de rationaliser l’amour. Bien souvent, on a l’impression de découvrir le partenaire, avec pas vraiment de marge pour parler de choix. On est craqué pour le physique, l’apparence… Peut-on espérer encore à être victime ou à faire encore des victimes ? Seule la mort peut nous empêcher😁…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :